Comment cela a démarré ?

Au tout début du commencement une bande de potes constatent, comme la majeure partie du peuple de France, qu'il y a un gros problème politique avec la représentation et sa soeur jumelle la corruption.

Ainsi est créé le collectif :
Rectangle Blanc

Afin de changer l'ordre des choses, le collectif, qui a pour but d'instaurer une première démocratie de France, a l'idée de lancer un référendum par le vote blanc lors de l'élection présidentielle de 2017 en y associant un mot d'ordre :

La convocation d'une assemblée constituante tirée au sort

Puis, s'apercevant que le vote blanc n'est pas reconnu justement pour l'élection présidentielle par l'enfumage de la dernière LOI n° 2014-172 du 21 février 2014 visant à le reconnaître car il n'est pas comptabilisé dans les suffrages exprimés, le collectif décide donc d'organiser et de lancer un e-Référendum par et pour le peuple.

Celui-ci a pour but de promouvoir la technologie française et d'avoir un avis lors d'une consultation qui ne sera pas prise en compte par les gouvernances mais qui peut très certainement faire avancer le débat sur la démocratie.

De là naît le bébé :
#RéférendumPartout





L'ensemble du peuple de France est concerné et,
plus particulièrement :

Les personnes souhaitant instaurer la démocratie, y compris la Jeunesse de France, et les abstentionnistes-militants souhaitant enfin pouvoir se mobiliser pour la démocratie ainsi que pour les votants-blanc souhaitant associer un mot d'ordre à leur mobilisation et leur scrutin.

En effet, le mot d'ordre associé au vote blanc est maintenu pour toute personne n'ayant pas accès au e-Référendum et n'ayant aucune autre alternative comme un volontaire ou un délégué lors d'un test prévu pendant l'élection présidentielle de 2017.